mercredi 12 mars 2014

Hopala ! (44)

Seamus Heaney, mort le 30 août 2013, méritait bien qu'on parlât un peu de lui dans quelques pages littéraires de Bretagne. La revue Hopala !, dans son numéro 44 (décembre 2013-mars 2014), lui rend un court hommage : une lecture fine et profonde de l'œuvre du poète irlandais par Pierre Tanguy, suivi d'un poème que j'ai écrit le jour où j'ai appris son décès. Pour un tas de raisons, trop longues à expliquer ici, j'ai intitulé « Kalos Kagathos » ces trois strophes, dans lesquelles je tente de rendre compte des impressions laissées par sa poésie, découverte en 1994.
Comme à son habitude, la revue, qui propose trois numéros dans l'année, est d'une grande richesse. [Son sommaire est commenté dans un article du site Bretagne Actuelle.] 



lundi 10 mars 2014

Fragments du journal d'Orphée


Permettez-moi de vous présenter mon nouvel ouvrage poétique : Fragments du journal d’Orphée suivi de La musique n’adoucit pas les peurs, illustré à l'encre de Chine par Violaine Fayolle
Comme son titre l'indique, il contient deux parties dont le personnage d'Orphée constitue le lien. La première partie, en prose, restitue une partie des carnets personnels d'Orphée. La sélection n'a pas été facile à opérer, croyez-moi ! 
Quant à la seconde partie, elle présente 20 dizains sur un Orphée de notre époque tentant de (sur)vivre au mieux dans nos villes tantôt effrayantes, tantôt excitantes...
Parution mars 2014 aux éditions Kutkha (Lorient). [Format 15 x 15 cm, 102 pages ; ISBN 978-2-9540123-3-9 ; 13 €.]


jeudi 26 décembre 2013

Dans nos vies à bascule

Et dire que j'ai oublié de présenter ici le dernier livre que j'ai publié... C'était au milieu du printemps dernier ! Où avais-je la tête à ce moment-là ? Heureusement l'année n'est pas encore terminée...
Donc donc donc, permettez-moi vous de présenter Dans nos vies à bascule, ensemble de neuf nouvelles publié dix ans exactement après mon premier roman L’Ombre des tableaux(La dernière nouvelle fête d'ailleurs cet anniversaire avec, disons, une certaine originalité...)
Bretagne, Irlande, Californie, Venise, Amsterdam, Espagne, pays de Galles, Portugal, pour voir du pays et nous forcer à nous interroger : les vies sans histoires se ressemblent-elles partout ? Neuf tranches de vie dans lesquelles l’ordinaire d’une situation bascule pour le meilleur et parfois pour le pire… 
(132 pages, 12 €, éditions Chemin Faisant)




mercredi 18 décembre 2013

C'est le poème qui décide

Deuxième occasion pour moi de traduire le poète anglais Roy Eales. Son nouveau recueil s'intitule A Poem Decides (Blackbird-Pawel Editions, nov. 2013, 64 pp, 15 €). 
Il s'agit d'une quinzaine de poèmes présentés en quatre langues : anglais, breton (traduction de Fañch Peru, dont il faut lire Kan ar Stivell/Le Chant de la source aux éditions Skol Vreizh), français et allemand (traduction de Wolf Butenschön et Maria Tritschler), avec dessins de Sascha Juritz. C'est le poème qui décide, ma traduction, est le fruit d'une collaboration avec Paol Keineg.




lundi 1 juillet 2013

No Poezia

Joie immense et quasi enfantine de lire son nom dans un alphabet inconnu ! En l'occurrence pour moi dans l'alphabet bulgare, ces temps-ci. (Facile à repérer avec son O initial, il apparaît à la 15ème ligne sur la photo ci-dessous...)
Tout cela grâce au n°1 de la revue No Poezia (juin 2013) où figure la traduction en bulgare, due à la poétesse Anélia Véléva, des poèmes « Remplir le frigo », « En quête du noyau dur » et « Un chien », tous trois tirés du recueil 77 poèmes et des poussières. Merci aussi à Petja Heinrich, la rédactrice, pour sa confiance.




vendredi 8 mars 2013

Etranges estrans

[poèmes : Les Armoricaines éditions, 2013 (28 €)]

Il vient de sortir ! Après avoir été plusieurs fois reporté, il est là, ce petit recueil de poèmes des bords de Manche, magnifiquement illustré de dessins à l'encre de Jean-Yves André. Le format est le même que mes Réjouissances d'hiver de A à Z précédemment publiées par les Armoricaines éditions, mais l'organisation intérieure est différente...
Son titre : Étranges estrans (De Rudoloc à Pontusval, petite suite poétique par tout temps). il s'agit de 4 séries de 11 poèmes sur quatre plages de Kerlouan et Brignogan, dans le Nord-Finistère, mais en fait c'est tout un monde qui s'ouvre là, sur l'estran.
Comme le précédent, on ne trouvera ce livre (200 ex. seulement) qu'auprès de l'éditeur ou des auteurs. Les commandes et les livraisons ont commencé !
(Ci-dessous le coffret et les 5 dépliants, puis la couverture à plat.)




samedi 2 février 2013

Deus Ex Machina

Quelle joie de me trouver si bien entouré dans la revue flamande Deus Ex Machina ! Parmi les textes de Lies Van Gasse, Delphine Lecompte, Jan H. Mysjkin, Guy Goffette, Eric Brogniet, Max Temmerman, Michaël Vandebril, David Troch... Dans ce numéro 142 (novembre 2012) qui s'intitule « Le Pot Belge », nous sommes deux non-Belges : l'Anglais Will Stone et moi, avec cinq poèmes en néerlandais, traduits par mon complice Paul Gellings.  
Soirée poétique autour de ce numéro, le vendredi 8 février prochain à 20h, au Poëziecentrum de Gand. Très heureux de découvrir cette ville pour l'occasion !
Ci-dessous, la couverture (revue ouverte), qui est un dessin de Marcel Mariën datant de 1972 : provocante, décalée, surréaliste mais questionneuse ; belge quoi !